Bipindi

Des forêts, chutes, villes coloniales et villages de pygmées Bagyeli entre Kribi et Lolodorf

Distance

 

Kribi-Bipindi: 75 km par l’axe Kribi-Lolodorf. 

Transport  

Taxi-brousse: Gare routière Ndombé (2000 Fcfa/pax). Moto: Gare routière Ndombé/Carrefour Belo  (5000 frs). 

Hôtels  

 

Case de passage de l’école des pygmées Bagyeli FONDAF 

Restaurants

 

Guides locaux  

Pour organiser votre visite, vous pouvez contacter: Pour des excursions aux villages des pygmées Bagyeli: à Kribi GIC Femmes et Hommes Dynamiques (79 11 89 35—96 97 97 71)  A Bipindi ONG FONDAF (77 76 52 23) et GIC EDYS TOURS (96 08 30 53). 

Description

Longtemps considéré comme un village cosmopolite  d'un type particulier, disposant déjà dès 1914 d'un bureau de poste, d'un dispensaire et de plusieurs comptoirs commerciaux, œuvre du tout premier administrateur allemand de la station de Yaoundé, Georg August Zenker, venu volontairement de la région s'installer, Bipindi a connu une longue période de prospérité jusqu'aux premières lueurs des années d'indépendance. Près de Bipindi, au village des Ngumba de Bidjouka se trouve une impressionnante chute au cœur de la forêt équatoriale. Cette montagneuse région à vocation cacaotière, traversée par le fleuve Lokoundje regorge des forêts à l’état primaire et vierge et abrite une grande population de pygmées Bagyeli, aussi appelés Bakola. Le projet éducatif pour les pygmées Bagyeli FONDAF à Bipindi peut assister le voyageur dans l’organisation d’excursions de façon responsable. Si l’on continue sur la piste vers Lolodorf, on découvrira les chutes de Bikiliki et le village colonial de Lolodorf, avec son impressionnant pont sur la Lokoundje. La bas on retrouve les route bitumées en direction à Boumnyebel ou Ebolowa. 

 

Points d’intérêt touristique

Palais de Zinker et plantations d’hévéa, plantations cacaoyères, chute de Bidjouka, villages des pygmées Bagyeli, chasse, pêche, cueillette, tours en forêt pour découvrir les propriétés traditionnelles des plantes, centre éducatif FONDAF pour les enfants Bagyeli. 

 

Activités touristiques

Le foyer FONDAF peut faciliter les déplacements aux visiteurs et la découverte des sites touristiques et des campements Bagyeli. Dans le cadre de ses activités éducatives, l’ONG est engagée dans la valorisation et le respect de l’identité culturelle des peuples Bagyeli. Il est offert l’hébergement dans sous forme de case de passage, et met à la disposition du touriste un facilitateur bagyeli. 

 

Recommandations

N’étant pas bien structurée pour le moment la gestion du site de Bidjouka, le visiteur indépendant devrait prévoir une compensation aux locaux qui l’accompagneront dans la visite de la chute.